Peintre-Pastelliste (siret n°510 561 301 00019)

Du 6 au 22 octobre prochains (tous les jours de 14h à 18h) se tiendra le Salon du Pastel en Yvelines dans la salle d’exposition Maurice Cointe au Chesnay (78).

L’invitée d’honneur est la maître-pastelliste Nathalie Picoulet
(http://www.picoulet.com/)
qui était l’invitée d’honneur à la dernière biennale de pastel à Fougères (35) en 2015. J’avais eu alors l’occasion d’admirer ses œuvres, c’est une artiste que j’aime beaucoup, son travail est magnifique et j’aurai le plaisir de la rencontrer à nouveau puisque 3 de mes pastels de la série « fleurs » ont été sélectionnés pour ce salon.

 

Le vernissage et la remise des prix auront lieu le jeudi 5 octobre à partir de 19h. Des démonstrations gratuites et ouvertes à tous seront faites pendant toute la durée de l’exposition et des stages seront proposés. Pour plus de renseignements  http://www.pastelenyvelines.fr/contacts.html/

En août prochain se tiendra le 22ème Salon International de Pastel organisé par l’association « Pastel en Bretagne ».

 

Du 12 au 27 août au Centre Culturel Juliette Drouet à Fougères (35),  96 peintres exposeront 240 œuvres et j’ai le plaisir d’avoir été sélectionnée sur les 147 postulants et 752 tableaux présentés.

3 pastels de ma série « épaves » seront accrochés aux cimaises de ce magnifique salon :

 

Invité d’honneur : le pastelliste Thierry Citron

(en savoir plus sur lui : http://www.thierrycitron.fr/)

Pendant la durée du salon, des démonstrations auront lieu mais aussi des stages animés par Thierry Citron, invité d’honneur, Laurent Chantraine, président de « Regards de Pastellistes » et Patrice Bourdin, président de « Pastel en Bretagne »

(voir les renseignements pour les inscriptions et les dates sur l’affiche ci-dessous)

Le vernissage aura lieu le samedi 12 juillet à partir de 18 h et nous vous attendons nombreux si vous êtes dans la région à cette date.

Après Giverny et les Jardins de Monet, nouvelle promenade dans d’autres endroits enchanteurs et reposants, les Jardins de Beauchamp, en Lot-et-Garonne.

« Une dizaine de jardins à thème se succèdent dans un ensemble paysagé. L’eau est un élément majeur présent tout le long du parcours sous forme d’étang, de rivière, de fontaine »…
la suite si vous êtes intéressé(e)s :
http://www.parcsetjardins.fr/aquitaine/lot_et_garonne/jardins_de_beauchamp-1251.html

  • Quelques photos :

Le 27 mai dernier avait lieu le vernissage de l’Exposition Internationale de Pastel organisée par l’APF (Art du Pastel en France) et un de mes tableaux « Solitude » y avait été sélectionné.

Les photos à l’intérieur de l’exposition n’étant pas permises, je ne peux, comme d’habitude, faire le petit reportage pour ceux et celles qui n’ont pu se déplacer pour admirer la centaine de pastels exposés dans la salle des fêtes de Giverny.

A la place, comme j’ai profité de ce voyage pour aller visiter les Jardins et la maison de Monet, voici quelques photos de cette magnifique promenade.

Avec le très beau temps et la saison où toutes les fleurs s’épanouissent, ce fut un enchantement

  • Balade dans les Jardins :

 

  • Maison de Monet
    (quelques photos de l’intérieur)

Le 2ème Festival de Pastel du Sud parisien, qui s’est tenu du 9 au 14 mai au foyer Jean-Claude Moulin à Egly (Essonne) dans une ambiance chaleureuse et sympathique, a fermé ses portes en fin d’après-midi.

Photos de l’expo

 

(soyez indulgents pour la mauvaise qualité des photos, ce n’est pas toujours facile d’avoir une belle prise avec les reflets et les contre-jours !

Tous mes regrets à 2 exposants : Sveltina PETROVA et Michel SOCQUET, les photos de leurs tableaux n’étaient pas exploitables, trop floues, j’en suis désolée).

 

Prix remis :

1) le samedi 13 mai lors du vernissage

  • 7 prix ont été remis et j’ai eu la surprise et l’immense joie de recevoir le 1er prix « Prix de l’Assemblée Nationale » pour mon tableau « Candeur »

Candeur

  • 2ème prix « Prix du Sénat » décerné à Christian Michaut pour « Milan, le jeune chat »

  • 3ème prix « Prix du Conseil Départemental » à Patrick Robic pour « Solitude »

  • 4ème prix « Prix du Jury » à Sylvain Tessier pour « Rêverie 2 »

  • 5ème prix « Prix de Coeur d’Essonne » à Michèle Frot pour « Musiques »

  • 6ème prix « Prix Espace Temps » à Marie-Claude Jacquemard pour « Reflets d’automne »

  • 7ème prix « Prix Métamorphoses » à Christine Dumont pour « Granny »

 

2) le dimanche 14 mai à la fin du salon 

3 prix ont été remis :

  • « Prix de la Ville » décerné à Françoise Jeuffroy pour « Flânerie à Aubin »
  • « Prix de la Commission Culturelle d’Egly » à Françoise Bousquet pour « Mégalithes »
  • « Prix du Public » à Delphine Caissial pour « Vautour fauve »

(Je n’ai malheureusement pas les photos des 3 tableaux)

Remerciements aux organisateurs, Jean-Marie Breton, adjoint au maire chargé de la commission culturelle, et son équipe, avec Nathalie Bellanger entre autres.

Félicitations aux primés et bravo à tous les participants, c’était une très belle exposition.

Merci également pour les très beaux lots remis avec les prix, personnellement pour le 1er prix : 2 boîtes de 72 pastels Blockx, 1 boîte de 20 crayons pastel Carand’Ache, 1 bloc de feuilles Canson mi-teintes, 1 bloc de feuilles PastelMat, 1 bon d’achat de 25 € chez le magasin « l’Eclat de verre », 1 protège-sol d’atelier et un grand sac Géant des Beaux-Arts, 1 gomme, le tout pour environ 400 €.

Quelques photos-souvenirs :

J’ai toujours aimé Van Gogh, et comme je le dis dans mon parcours, j’ai fait beaucoup de reproductions de ses tableaux, que ce soit au crayon, au fusain ou à l’huile quand j’étais jeune.

Séjournant en région parisienne pendant la durée du salon de pastel d’Egly (91), je suis allée sur ses pas à Auvers-sur-Oise (95), le village des peintres.

Peintres enterrés à Auvers

Outre les peintres enterrés à Auvers, d’autres peintres avaient précédé Van Gogh dans cette petite ville, notamment Charles-François Daubigny, fondateur de l’impressionnisme qui y a séjourné 18 ans et qui a inspiré Van Gogh, mais aussi Monet, Pissarro et Sisley, pour ne citer que ceux-là.

Petit reportage-photos :

 

Van Gogh est arrivé à Auvers-sur-Oise en mai 1890 sur les conseils de son médecin pour suivre une thérapie. Quelques mois plus tard, il a tenté de se donner la mort dans un champ de blé avant de mourir 3 jours plus tard le 29 juillet 1890 à l’auberge Ravoux où il séjournait. Il sera enterré le 30 juillet.

A Auvers, il a peint 70 tableaux dont la plupart s’inspire du village et de sa campagne environnante.

Quand on pense qu’il est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands artistes de tous les temps, que ses tableaux se vendent à prix d’or, alors que, de son vivant, sur le millier de toiles réalisées en 10 ans, il n’a vendu qu’un seul tableau « La Vigne Rouge », c’est quelque part injuste et indécent !

 

(source Wikipédia)

Il y a quelques mois, Lorenzo Rapelli, maître-pastelliste bien connu, résidant en Nouvelle-Aquitaine, m’a contactée à la demande de l’ASPAS, association de pastellistes espagnols en vue d’un article sur mon parcours et mon travail.

L’interview est paru en avril dans le bulletin n° 9 de l’ASPAS, située à Oviedo dans les Asturies (Espagne) parmi d’autres articles, notamment celui sur une pastelliste espagnole que j’aime beaucoup et que j’ai eu le plaisir de rencontrer à plusieurs reprises : Pilar Ahijado.

(la photo de couverture du bulletin est un de ses tableaux)

Couverture

Ci-joint les 6 pages concernant mon interview :

(Remarque : les pages ayant été scannées, les photos ne sont pas conformes à la réalité)

 

Bien sûr, l’article est en espagnol mais, pour ceux qui, comme moi, ne comprenne pas la langue de Dali, voici le texte en français tel que je l’avais remis à Lorenzo et qui est repris à partir de la 2ème page (page 14 du bulletin). Sur la 1ère page, il s’agit d’un texte de présentation, écrit par la rédaction du journal, avec pour titre « Passion pour le portrait », qui reprend quelques données qu’on retrouve ensuite dans l’interview :

 

Merci à José del Riego, président de l’ASPAS et à Antonio Abad Gallego, pastelliste espagnol, qui fait partie de l’équipe éditoriale des bulletins de l’ASPAS, d’avoir pensé à moi pour cet article et merci également à Lorenzo Rapelli d’avoir servi d’intermédiaire entre l’ASPAS et moi-même.

Pour ceux qui seraient intéressés par l’intégralité du bulletin, voici le document en pdf que vous pouvez télécharger :

Bulletin n° 9 ASPAS Avril 2017