Peintre-Pastelliste (n° siret : 510 561 301 00019)

L‘Association Sportive & Culturelle de la BNPParibas a organisé, comme chaque année, son concours-expo national « Beaux-Arts »
Le thème retenu cette année était « mon lieu préféré » mais il n’était pas obligatoire.
53 tableaux étaient présentés et 13 prix ont été remis.
J’ai le plaisir d’avoir reçu le Grand Prix du thème avec mon pastel « La côte vendéenne 3 »

 

Les autres prix :

 

L’exposition des tableaux est à voir jusqu’au 9 janvier 2020 au Palais du Hanovre à Paris (2ème arrondissement), 16 rue du Hanovre.

Le 36ème Salon des Arts organisé par la S.A.B. (Société Artistique de Blanquefort – http://sab-peinture.fr/) a ouvert ses portes samedi 23 novembre dans la salle polyvalente du Parc de Fongravey à Blanquefort.

Le vernissage s’est déroulé le même jour vers 18h30 en présence du député de la circonscription, Benoît Simian, de la maire de Blanquefort, Véronique Ferreira, de la présidente, Nadine Point, et du vice-président de la SAB, Philippe Lambert, du responsable de la commission des sponsors, Jacques da Silva et de Miss Bordeaux, 2ème dauphine de Miss Aquitaine, Alexia Riquet.

2 invités d’honneur : Véronique Legros-Sosa, aquarelliste et Gérard Dréan, sculpteur

  • Petit aperçu de leurs œuvres

 

  • Quelques photos des autres œuvres exposées

 

  • Prix remis

Grand prix de la ville de Blanquefort : DUPOND Raymond pour « Les trois sœurs » et « Méfiance » (Huile)

Prix contemporain : DARDEAU Monique pour « Eden » (Acrylique)

Prix abstrait : ESTEVA Pascale pour « Freedom » (Acrylique)

1er prix d’huile/acrylique : BEUGIN Yoan pour « Jim Morrison » (Acrylique)

2ème prix d’huile/acrylique : BERNARD Anne-Marie pour « Fraîcheur menthe douceur grenadine » et « Rosée du matin » (Acrylique)

1er prix d’aquarelle : PETITJEAN Claude pour « Au Cap Vert »

2ème prix d’aquarelle : LABILLE Marie pour « Chemin d’eau »

1er prix de pastel : DURETÊTE- BRODEL Michèle pour « De rouille et d’herbes »

2ème prix de pastel : PAPIN Bernadette dite » Bernie » pour « Le Faucheur »

Prix encre ou gouache : VIGNEAU Marie-Christine pour « Sans titre » (encre)

1er prix de dessin : CORTECERO Grégory pour « Raréfaction de l’espace vital »

2ème prix de dessin : SEGUREL Mélissa pour « Hostile jungle »

1er prix de sculpture : SOUMAGNE Marie-Claude pour « Raphaëll » (terre cuite)

2ème prix de sculpture : ZELE Sandrine pour « Sévilane de mon cœur » (Raku)

Coup de cœur du jury : ESPIAU Julie pour « Fluidité », « Silencieuse » et « Envoutée » (Terres cuites émaillées)

Coup de cœur de la SAB : ROQUELAURE Alain pour « Gardes d’honneur 1er empire » (huile)

Prix d’encouragement :  BLEUZE Camille pour « Père et fils » (Acrylique)

3 de mes pastels avaient été sélectionnés pour ce salon : « De rouille et d’herbes », « Double constat » et « Wood-Art » mais finalement, compte tenu du nombre d’œuvres retenues, et pour offrir plus de diversité au public, au moment de l’accrochage, 2 seulement ont été présentés et j’ai eu le grand plaisir de recevoir le 1er Prix de Pastel pour « De rouille et d’herbes »

 

L’exposition se déroule jusqu’au dimanche 1er décembre et n’hésitez pas à y aller faire un tour si vous êtes dans le secteur !

Entrée libre

Beaucoup de monde hier soir pour le vernissage du 17ème Salon biennal de peinture et sculpture de Manzac-sur-Vern !

Cette expo, réputée en Dordogne et organisée par l’association Manz’AAC, a la particularité d’organiser, dans le cadre du salon, un concours de peintures sur le thème des villages (cette année Manzac, Grignols et Coursac). Ce concours remporte chaque fois un franc succès et cette année ce sont 27 peintres qui y ont participé. 9 prix ont été attribués et c’est Jean-Guy Dagneau qui s’est vu décerner le 1er prix.

  • Invités d’honneur

Marie Robiche (peintre) et Michel Alalinarde (sculpteur)

 

Photos de l’expo

71 exposants et environ 150 œuvres

(désolée si j’en ai oublié quelques-uns)

 

  • Prix :

Comme pour le concours des villages, 9 prix ont été remis et j’ai le plaisir d’avoir reçu le 7ème pour mes 2 tacots « La portière bleue » et « L’aronde des foins »

Félicitations aux autres primés parmi lesquels Helen Hill (1er prix), Mady Constanty (2ème prix), Sylvie Paulic (3ème prix), Véronique Lanquetin (4ème prix), Claude Groschêne (6ème prix), Hélène Lazowinsky-Leroy (9ème prix) !

 

  • Travaux de l’atelier d’encadrement

L’atelier d’encadrement d’art de Manzac présentait également ses travaux

 

  • Travaux des enfants

Les enfants des écoles des 3 communes (Manzac, Grignols et Coursac) ont travaillé sur le thème du climat

 

Un grand merci à l’association « Manz’ACC » pour l’organisation de cette exposition, avec mentions particulières pour son président, Christian Panissaud, et sa secrétaire, Nadia Panissaud ! Félicitations à eux pour leur implication et leur dévouement pour faire une réussite de cette manifestation !

Samedi dernier a eu lieu le vernissage du 84ème Salon Biennal organisé par la Société des Beaux-Arts du Périgord au théâtre « L’Odyssée » de Périgueux (24). 85 artistes de techniques différentes (huiles, acryliques, aquarelles, pastels, sculptures, techniques mixtes…) y présentent 200 œuvres et, nouveauté cette année, 11 photographes présentent 32 photos à la galerie « L’app’art ».

La présentation de l’exposition par le président Patrick Galli et la remise des prix se sont effectuées, pour la 1ère fois, sur la scène du théâtre, en présence de Monsieur le Maire, Antoine Audi, des officiels du Grand Périgueux et du Conseil Départemental et de l’invitée d’honneur, Gabriella Benevolenza.

  • Invitée d’honneur

Gabriella Benevolenza, née à Helsinski et de nationalité italienne, vit et travaille à Strasbourg.

Son site : https://www.gabriellabenevolenza.com/

 

 

  • Mes pastels exposés

 

  • Photos des exposants

 

Exposition Jeunes Talents

Œuvres des lauréats du concours « Nos jeunes Périgourdins ont du talent »

 

Inès Daleme

 

  • Prix

Le Grand Prix du Salon, attribué à un sculpteur Christian Martinon, et 12 autres prix ont été remis, dont le prix du Périgord à Helen Hill, le prix Peinture à David Farren, le prix Sculpture à Hayley-Jay Daniels, le prix des Pastels Girault à Annick Vallenet, le prix du Grand Périgueux à Valérie Galli, le prix de la Ville de Périgueux à Sylvie Paulik, le prix du Conseil Départemental à Valem et le prix du Jeune Talent à Inès Daleme.

Félicitations à tous les primés !

 

  • Démo

Dimanche après-midi, après la conférence de Karine Loiseau sur la fabrication des Pastels Girault, Jacqueline Ferron, Patrick Bigeard et moi-même avons fait des démonstrations de pastel dans le hall du théâtre. Ayant des contraintes d’horaires, je n’ai pu travailler qu’une heure sur le sujet que j’avais choisi, une photo de Calliopee_voyages avec son autorisation, un coucher de soleil finlandais, que je terminerai prochainement dans mon atelier.

J’ai le plaisir d’avoir été invitée avec 32 autres pastellistes (dont 11 maîtres-pastellistes) à participer au 1er Salon International de Pastel organisé par Gérard Hüssler et l‘Association Culturelle Artistique en partenariat avec la Société des Pastellistes de France représentée par Jean-Claude Baumier, maître-pastelliste.

L’exposition se tient à l’Espace Séguier à Saint Brisson-sur-Loire dans le Loiret.

3 sculpteurs ont été également invités à exposer leurs œuvres et les différents piédestaux sur lesquels reposent les sculptures animent le salon de façon originale et complètent harmonieusement l’ensemble.

  • Mes tableaux

 

  • Quelques vues d’ensemble du salon

 

 

  • Photos des pastels exposés

(par ordre alphabétique)

 

  • Photos des sculptures

 

  • Photos du vernissage

Franc succès pour le vernissage qui a compté environ 300 personnes en présence de Monsieur Gérard Hüssler, président de l’Association Culturelle Artistique, Madame Anne Leclercq, vice-présidente du conseil départemental de la région Centre Val de Loire, Monsieur Frédéric Néraud, vice-président du conseil départemental, Madame Line Fleury, conseillère départementale, Monsieur Alain Bertrand, président de la communauté de communes du canton de Briare, Monsieur Claude Pléau, maire de Saint-Brisson, Madame Tania Durana de Duran, ambassadrice de l’Etat Plurinational de Bolivie en France, Monsieur José de Acha Garron, consul de Bolivie en France et Madame Meg Gonzalez Tejerina, assistante du bureau de l’Ambassadeur et assistante consulaire, accompagnée de son époux Monsieur Cyril Laurent.

Les représentants de la Bolivie étaient venus soutenir leur compatriote, Rosmery Mamani Ventura, qui expose dans ce salon et qui s’est vu remettre le prix du jury pour ses œuvres (une boîte de pastels Girault).

Félicitations Rosmery !

 

  • Exposition des enfants

Françoise Réthoré, pastelliste, a encadré une douzaine d’enfants le mercredi qui a précédé l’ouverture du salon et les a initiés au pastel en travaillant sur le thème de l’eau. Leurs travaux sont exposés également dans le salon.

 

  • Articles de presse

 

L’exposition est visible jusqu’au 27 octobre du lundi au samedi de 14h à 18h et le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Du 13 au 20 septembre se déroule le 1er salon de pastel organisé dans le Lot-et-Garonne dans le charmant décor qu’est la ferme d’Estrades au Passage d’Agen, lieu d’expositions appartenant à la municipalité avec 3 salles au rez-de-chaussée et 2 salles à l’étage.

C’est Annie-Claude Bille, pastelliste et art-thérapeute, qui est à l’initiative de cette expo, avec l’aide de Marie-France Boué et le soutien de l’atelier de Sérignac. La municipalité du Passage avec son maire, Francis Garcia, a mis les locaux de cette ancienne ferme à disposition pour l’exposition.

42 tableaux de 32 artistes dont 10 élèves de l’atelier d’Annie-Claude (pas de sélection pour exposer) et une invitée d’honneur brillante, Lysiane Lagauzère, que l’on ne présente plus chez les Pastellistes et qui réalise de magnifiques portraits d’ailleurs.

Comme tout 1er salon, il y a quelques imperfections mais il a le mérite d’exister (les organisateurs d’expositions savent que ce n’est pas tâche facile) et les premiers visiteurs des premiers jours sont très « emballés » et ravis. Vendredi soir, lors du vernissage, le maire a dit tout le plaisir que lui procurait une telle expo dans son fief et il espère bien que ce 1er salon ne sera pas le dernier.

  • Invitée d’honneur

 

  • Exposants

 

 

  • Mes 3 tableaux

 

 

 

  • Autres photos

Discours du maire lors du vernissage

  • Presse

 

L’exposition est ouverte tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h – entrée libre

Pour la 2ème année consécutive, j’ai participé au stage sur le trompe-l’œil de chevalet organisé par la Société des Beaux-Arts du Périgord et animé par Stéphane Jadot, peintre professionnel périgourdin et maître du trompe-l’œil de chevalet.

4 jours, au lieu de 3 l’an dernier, pour réaliser une nature morte, avec 4 participantes, médium utilisé : acrylique pour mes 3 collègues et pastel sec pour moi. Pour l’acrylique, le dessin a été fait avec un crayon aquarellable violet sur une toile 6F, j’ai dessiné avec un crayon pastel Faber Castell 192 sur une feuille de pastel mat bouton d’or 45×35.

Le stage avait pour objectif de nous faire découvrir les bases de la technique du trompe-l’œil à partir d’objets réels , de nous inciter à l’observation pour reproduire au mieux les jeux d’ombres et de lumières créant l’effet de relief réel censé tromper l’œil de l’observateur.

L’idéal pour réaliser un trompe-l’œil, c’est être face au sujet que l’on réalise à l’échelle 1. Malheureusement, nous étions 4 pour un seul sujet et donc les 2 sur les côtés avaient une vue légèrement en perspective. J’étais sur le côté gauche du modèle.

  • Modèle

(J’ai disposé les photos comme nous étions vis-à-vis du modèle de la gauche vers la droite)

 

  • A la fin du 1er jour

 

  • A la fin du 2ème jour

 

  • A la fin du 3ème jour

 

  • A la fin du 4ème jour

 

Le travail n’étant pas terminé, chacune repart avec son tableau pour le peaufiner d’après sa photo, très contente de l’enseignement reçu et ravie de l’ambiance sympathique de ces 4 jours.

 

  • Anamorphose

« Comme l’écrivait Jurgis Baltrušaitis, l’anamorphose est une particularité déviante de la perspective : « La perspective est généralement considérée, dans l’histoire de l’art, comme quelque chose de réaliste restituant la 3ème dimension. C’est avant tout un artifice »…avec… « un côté fantastique et aberrant : une perspective dépravée par une démonstration logique de ses lois. Les principales utilisations modernes de l’anamorphose interviennent dans le domaine du trompe-l’œil. Elles consistent à peindre d’une façon déformée et calculée une image qui se reconstituera, vue d’un point de vue préétabli, et donnera à la peinture une impression de relief et donc de réalité spatiale ». (source Wikipedia)

Le temps nous a manqué pour que nous puissions effectuer nous-mêmes des anamorphoses mais Stéphane nous en a expliqué le fonctionnement et réalisé une anamorphose simple pour nous montrer le principe : un gobelet en carton (découpe du papier pour accentuer l’effet). Vu sous un certain angle (1 ou 2), le dessin est déformé et selon l’endroit d’où l’on se place, l’effet est effectivement bluffant (3). Très intéressant !